LE LIVRE

« Le Maroc, c’est un pays dont j’ai hérité un prénom que je passe ma vie à épeler et un bronzage permanent qui supporte mal l’hiver à Paris, surtout quand il s’agissait de trouver un petit boulot pour payer mes études. »
Marwan est français, un point c’est tout. Alors, comme ses deux frères, il ne comprend pas pourquoi leur père, garagiste à Clichy, a souhaité être enterré à Casablanca. Comme si le chagrin ne suffisait pas. Pourquoi leur imposer ça ?
C’est Marwan qui ira. C’est lui qui accompagnera le cercueil dans l’avion, tandis que le reste de la famille ­arrivera par la route. Et c’est à lui que sa grand-mère, dernier lien avec ce pays qu’il connaît mal, racontera toute l’histoire. L’incroyable histoire.

***

Finitude – 256 pages – 18,50 euros


L’AUTEUR

Olivier Dorchamps est franco-britannique. Issu d’une famille cosmopolite, il a grandi à Paris et vit à Londres d’où il a choisi d’écrire en français. Il pratique l’humour, l’amitié et la boxe régulièrement. Ceux que je suis est son premier roman.

 


LA PRESSE EN PARLE

« On est troublé par la faculté d’un jeune écrivain, originaire des bords chics du Léman, à se glisser dans la peau de Marwan, ce « zmagri », cet « Arabe de France », et à exprimer si bien, si simplement, son désarroi ontologique » Jérôme Garcin, L‘Obs

 


ALLER PLUS LOIN

https://www.finitude.fr/index.php/livre/ceux-que-je-suis-2/