Gabriële, d’Anne et Claire Berest


LE LIVRE

Septembre 1908. Gabriële Buffet, femme de 27 ans, indépendante, musicienne, féministe avant l’heure, rencontre Francis Picabia, jeune peintre à succès et à la réputation sulfureuse. Il avait besoin d’un renouveau dans son œuvre, elle est prête à briser les carcans : insuffler, faire réfléchir, théoriser. Elle devient «  la femme au cerveau érotique  » qui met tous les hommes à genoux, dont Marcel Duchamp et Guillaume Apollinaire. Entre Paris, New York, Berlin, Zürich, Barcelone, Étival et Saint-Tropez, Gabriële guide les précurseurs de l’art abstrait, des futuristes, des Dada, toujours à la pointe des avancées artistiques. Ce livre nous transporte au début d’un xxe  siècle qui réinvente les codes de la beauté et de la société.
Anne et Claire Berest sont les arrière-petites-filles de Gabriële Buffet-Picabia.

***

A l’heure de débats fièvreux sur le féminisme, la vie passionnante de Gabriële Buffet est à découvrir absolument. Plongez au cœur de l’ébullition artistique où se mêlent le génie, la folie, l’autodestruction, et la passion sous toutes ses formes.  D’une écriture minutieuse, appuyée sur les écrits des contemporains de Gabriële, les sœurs Berest tissent ici l’histoire d’un destin incroyablement romanesque.
Marianne, libraire Chantelivre


Éditions Stock – 450 pages – 21,50 €


LES AUTEURES

Anne Berest
Avant de devenir écrivain, Anne Berest a dirigé la revue du Théâtre du Rond-Point. Elle publie son premier roman en 2010, La Fille de son père. Suivent Les Patriarches (Grasset, 2012), Sagan 1954 (Stock, 2014) et Recherche femme parfaite (Grasset, 2015). Elle est aussi le co-auteur du best-seller How to be Parisian wherever you are, traduit dans plus de trente-cinq langues.

Claire Berest
Claire Berest publie son premier roman, Mikado, à 27 ans. Suivront deux autres romans : L’Orchestre vide et Bellevue (Stock, 2016) et deux essais : La Lutte des classes, pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale, et Enfants perdus, enquête à la brigade des mineurs, sorti en poche en 2015.


LA PRESSE EN PARLE

« Picabia fait du néo-impressionnisme et vend ses toiles comme des petits pains.Gabriële arrive et lui dit : Ce que vous faites n’a aucun intérêt.  »
Anne Berest dans LE JOURNAL DES ARTS

« Gabriële est une belle épopée, mais aussi un témoignage intime et une enquête minutieuse, doublée d’un travail d’écriture à quatre mains très homogène. L’ouvrage dépeint une époque bouillonnante où tout semblait possible, et la douleur longtemps tue d’une tragédie familiale. » LE PARISIEN

« Deux soeurs décident d’écrire sur leur arrière-grand-mère, en espérant qu’il y aura “du beau dans le bizarre”. Le “bizarre” d’écrire à quatre mains, d’unir deux voix pour en créer une si singulière. On peut les rassurer immédiatement. La beauté irradie ce livre. » L’EXPRESS


ALLER PLUS LOIN

Podcast :

https://www.franceculture.fr/emissions/lart-est-la-matiere/gabriele-buffet-picabia

Vidéos :